Concert 1
Parfums d’Espagne 1

Marmite bouillonnante d’ingrédients pimentés à la sauce gitane, le duo formé par le pianiste Dorantes et le contrebassiste Renaud Garcia-Fons invente une musique à la croisée des chemins : jazz flamenco, flamenco jazz, qu’importe, les deux Espagnols ouvrent grand les portes des catégories.

Renaud Garcia-Fons : contrebasse 5 cordes
Dorantes :
piano

Concert coréalisé avec le théâtre du Beauvaisis

Date : 14 / 10 / 2016 à 20h30 Lieu : Théâtre du Beauvaisis
Renaud García-Fons (contrebasse)

Après des études de contrebasse classique, Renaud García-Fons étudie seul à partir de 21 ans, développant un langage et une technique singulière nourris de l’apport de différentes musiques d’orient et d’occident.
Il a très tôt l’idée d’ajouter une cinquième corde à son « arc » – qui n’en compte classiquement que quatre, envisageant déjà la contrebasse en tant que soliste, entre composition et improvisation.
Sa quête musicale le conduit à expérimenter de nouvelles sonorités, d’abord dans le jazz (l’Orchestre de Contrebasses, l’ONJ de Claude Barthélémy, Nguyen Le, Sylvain Luc, Paquito D’Rivera, Michel Portal, Didier Lockwood, Louis Winsberg…) puis dans le flamenco (David Dorantes, Esperanza Fernandez, Gerardo Nuñez, Carmen Linares…) et les musiques du monde avec Angélique Ionatos (Grèce), Dhafer Youssef (Tunisie), Huong Tanh, (Vietnam) Kudsi Erguner (Turquie), Soriba Kouyaté (Mali), le trio Chemirani (Iran)…
Band leader depuis les années 1990, il enchaîne la direction de nombreuses formations : Arcoluz, Linea del Sur et des projets atypiques tels Djanan avec l’ensemble Iranien Razbar, Le Cantique des Cantiques, Du baroque au jazz…
Renaud García-Fons multiplie les récompenses : Prix de la Performance Solo décerné par l’International Society of Bassists (2009) ; Prix Echo Deutscher MuzikPreis Jazz du meilleur instrumentiste international pour Linea Del Sur (2010), Méditerranées (2012) et le CD/DVD Solo The Marcevol Concert (2013) ; la même année, il est le premier contrebassiste à obtenir le Giraldillo de Oro de l’interprétation musicale de la vénérable Biennale Flamenco de Séville…

Dorantes (piano)

Dorantes est né en 1969 à Séville dans une prestigieuse famille de musiciens gitans andalous. Perpétuant la tradition, il apprend jeune la guitare qu’il joue encore avec talent, mais se tourne très vite vers le piano qu’il étudie au Conservatoire Royal de Séville.
Le succès de son premier disque « Orobroy », choisi comme disque de l’année par l’association nationale de critiques musicaux Flamenco Hoy, l’amène à tourner dans toute l’Europe, au Japon et à Cuba. Enregistré à Séville, Paris et Sofia, le deuxième album est à nouveau un grand succès et la Biennale Flamenco de Seville lui décerne les Giraldillos de meilleur soliste, meilleure musique originale, meilleur spectacle et le prix spécial du public.
Ses créations l’amènent à collaborer avec les plus grands noms du flamenco et à jouer ses compositions avec les plus grands orchestres du monde. En 2005 il se produit avec Diego El Cigala au Royal Albert Hall de Londres, compose pour le Ballet de Tokyo, en 2006 il reçoit un Giraldillo « Moment Magique » pour son spectacle avec Miguel Poveda et Eva la Hierbabuena. En 2007 la région andalouse choisit « Orobroy » comme hymne pour célébrer sa nouvelle autonomie. Puis c’est l’Orchestre Symphonique de Tokyo qui joue sa pièce « Sur ». Il est invité au festival flamenco de New York, au festival de Jazz de Montréal et en 2009, c’est devant 15000 personnes qu’il crée Flamenco Sinfonico à Madrid.
En 2012 il publie son troisième album « Sin Muros » dans lequel il invite de grands noms du flamenco comme Enrique Morente, José Mercé, Ezperanza Fernandez……. mais aussi Renaud Garcia-Fons avec qui il se lie rapidement d’amitié.
En 2014 Dorantes est nommé Chevalier de l’Ordre des Arts Vivants en Andalousie.