Merci Brigitte

C’est un immense chagrin. Brigitte Engerer a disparu le 23 juin 2012. Avec ses rires, sa joie, sa chaleur, son âme, toute entière dans la musique. Pour nous aider à surmonter son absence, elle avait travaillé à la programmation de cette septième édition de Pianoscope avec un soin attentif aux moindres détails. Malgré la lutte impitoyable qu’elle menait contre la maladie, elle a choisi les artistes présents et veillé à leurs programmes. Jusqu’au bout, elle aura été la bonne fée de Pianoscope. Et elle le restera, car son empreinte est indélébile : Pianoscope est à son image, chamarré et chaleureux, joyeux et poignant. Et Pianoscope va continuer sa route, sous l’étoile de cet astre qui réchauffera nos coeurs à jamais.
Brigitte devait jouer le samedi soir, lors de la soirée russe, avec Boris Berezovsky. Elle n’est pas remplacée. Boris Berezovsky assumera seul tout le concert.
Brigitte devait jouer le dimanche, lors de la soirée de clôture. Elle n’est pas remplacée. Elle sera au milieu de nous, lors de ce concert en son hommage, révérence pleine d’amour de ses amis musiciens à la grande dame du piano.

Caroline Cayeux, sénateur-maire de Beauvais et toute l’équipe de Pianoscope