Parfums d’Espagne

Après la Scandinavie, le Royaume-Uni et la Russie, l’Espagne et sa musique incandescente vont enflammer la 11ème édition de Pianoscope qui illumine depuis 2006 l’arrière-saison beauvaisienne. D’Enrique Granados qu’inspirent l’Andalousie et le peintre Goya en passant par Manuel de Falla nourri de danse ou Joaquín Turina de poésie, la musique classique ibérique voisinera avec ses racines populaires et nous allons vibrer au rythme des guitares flamenco.
 
L’ouverture se poursuit avec le jazz et l’inégalable Guillaume de Chassy qui donnera deux récitals, au centre hospitalier et à l’université  auxquels sont chaudement invités les étudiants. Ouverture toujours, cette fois-ci aux jeunes avec le quatuor Malevich qui nous vient tout droit du Conservatoire de Maastricht avec qui Pianoscope a noué un partenariat. Ouverture enfin au Conservatoire Eustache-du-Caurroy de Beauvais dont les professeurs donneront pour la première fois un récital et où se déroulera une master-class de la célèbre pianiste et pédagogue russe Rena Shereshevskaya.
 
Côté piano, l’excellence et la découverte seront au rendez-vous avec les récitals des lauréats du Concours Tchaïkovsky 2015, Dmitry Masleev, 1er prix, Lucas Debargue, 4ème prix. A ne manquer sous aucun prétexte ! Enfin, le violoncelliste Henri Demarquette, le violoniste Jean-Marc Phillips Varjabédian et la soprano d’origine tatar  Aigul Khismatullina accompagneront Boris Berezovsky tout au long du festival qui se déroule au Théâtre du Beauvaisis et à la Maladrerie Saint-Lazare. J’en profite pour remercier les équipes qui participent chaque année à la réussite de Pianoscope, et le public, chaleureux et fidèle.
 

Boris Berezovsky Caroline Cayeux
Directeur artistique Sénateur-maire de Beauvais
Pianoscope
WordPress Image Lightbox