Concert 1

Pour fêter l’ouverture de la 10ème édition de Pianoscope, un concert qui fera date : Boris Berezovsky invite sur scène à ses côtés Lucas Debargue, la phénoménale révélation du Concours Tchaïkovsky 2015

Boris BEREZOVSKY
piano
Edvard GRIEG (1843-1907)
Huit Pièces lyriques (Papillon ; Berceuse ; Halling ; Fantôme ; Marche de trolls ; Voyageur solitaire ; A la maison ; Marche nuptiale)
Boris Berezovsky
piano
Lucas Debargue
piano
Maurice RAVEL (1875-1937)
Ma Mère l’Oye (extraits)
Michael Gutmann
violon
Boris Berezovsky
piano
Gabriel FAURÉ (1845-1924)
Sonate n°1 pour violon et piano en la majeur, op. 13
Hélène Mercier
piano
Boris Berezovsky
piano
Igor STRAVINSKY (1882-1971)
Petrouchka (versions pour piano à 4 mains)
Lucas Debargue
piano
Frédéric CHOPIN (1810-1849)
Quatrième Ballade en fa mineur, op. 52
Maurice RAVEL (1875-1937)
Gaspard de la Nuit
1. Ondine
2. Le Gibet
3. Scarbo
Date : 15 / 10 / 2015 à 20h30 Lieu : Grange de la Maladrerie Saint-Lazare
Plein tarif : 23€
Tarif réduit : 19€
Boris BEREZOVSKY, piano

Boris Berezovsky bénéficie d’une réputation de pianiste virtuose, doté d’une finesse et d’une sensibilité uniques.
Né à Moscou, il étudie au conservatoire avec Elisso Virsaladze et prend des cours particuliers avec Alexander Satz. Il fait ses débuts en 1988 à Londres au Wigmore Hall. Le Times le décrit alors comme « un artiste exceptionnellement prometteur, d’une virtuosité éblouissante et doté d’une énergie formidable ». Deux ans plus tard il remporte la médaille d’or du Concours International Tchaïkovsky à Moscou.
Boris Berezovsky joue avec les plus grands chefs auprès des plus prestigieux orchestres de notre temps: Berlin Philharmoniker, Staatskapelle Dresden, Orchestre du Théâtre Mariinsky, Philharmonia de Londres, Philharmonique de New York, Orchestre de Paris, NHK Symphony Orchestra, Orchestre Santa Cecilia de Rome, Orchestre de la Suisse Romande, Orchestre National de Hongrie, Orchestre National de France, Orchestre Symphonique de la Radio de Francfort, Orchestre NDR de Hambourg, Orchestre National Symphonique de la Radio Danoise, Residentie Orkest, Orchestres Symphoniques de Birmingham et de la BBC, Orchestre Symphonique de Montreal, ou encore le Deutsches Symphonie-Orchester de Berlin…
En récital, il est régulièrement invité dans les séries internationales de récitals les plus renommées. Nous pouvons citer la Série Piano de la Philharmonie de Berlin, la Série Internationale de Piano du Concertgebouw et les grandes scènes de concerts telles que le Théâtre des Champs-Elysées et Salle Pleyel à Paris, le Royal Festival Hall à Londres, le Palais des Beaux Arts de Bruxelles, le Konzerthaus de Vienne… En Janvier 2007, une importante Carte Blanche lui a été consacrée à l’Auditorium du Louvre.
Il a été nommé « Meilleur instrumentaliste de l’année 2006 » lors des BBC Music Magazine Awards.
Boris Berezovsky est particulièrement impliqué dans la musique de chambre où ses partenaires de prédilection sont, entre autres, Vadim Repin et le Quatuor Borodine. En Août 2004, le DVD que le Trio B. Berezovsky, D. Makhtin, A. Kniazev consacre à Tchaïkovski, avec les Pièces pour piano, violon et violoncelle, et le Trio Elégiaque « A la mémoire d’un grand artiste », reçoit le « Diapason d’or ». Il est notamment présenté sur les chaînes de télévisions Arte et NHK au Japon. Pour Warner Classics, il enregistre le Trio n°2 de Chostakovitch ainsi que le Trio Elégiaque n°2 de Rachmaninov. De nombreux prix lui sont décernés dont le «Choc de la Musique» en France, le «Gramophone» en Angleterre, et le «Echo Klassik Preis» en Allemagne.
Chez Teldec, il a enregistré plusieurs sonates et études et pièces solistes de Chopin, Schumann, Rachmaninov, Moussorgsky, Balakirev, Medtner, Ravel ainsi que les Etudes transcendantes de Liszt. Son interprétation de la Sonate n°1 de Rachmaninov a reçu la récompense Preis der Deutschen Schallplattenkritik, et son récital Ravel a été spécialement recommandé par Le Monde de la Musique, Diapason, le BBC Music Magazine et The Independent on Sunday.
Notons chez Mirare, les Préludes, et l’intégrale des Concertos de Rachmaninov enregistrés avec l’Orchestre Philharmonique de l’Oural sous la direction de Dmitri Liss ainsi qu’un CD pour deux pianos avec Brigitte Engerer consacré à Rachmaninov et unanimement acclamé. Un CD Liszt enregistré en public au Royal Festival Hall de Londres et à La Grange de Meslay de Tours. Il participe au disque Saint-Saëns avec Henri Demarquette, Brigitte Engerer et l’Orchestre de Chambre de Paris sous la direction de Joseph Swensen (CHOC de l’année 2010).
Les prochains engagements de Boris Berezovsky comportent, entre autre, des concerts avec : Russian National Orchestra/Mikhail Pletnev, Orchestre de Paris/Andreï Boreyko, Les Siècles/François-Xavier Roth, Hong Kong Philharmonic/Jaap Van Zwenden…, des tournées en Asie avec le NHK Symphony Orchestra, en Europe avec le Deutsches Symphony-Orchester/Tugan Sokhiev, en Russie (Mariinsky…) avec l’Orchestre Philharmonique de l’Oural/Dimitri Liss, des récitals et de la musique de chambre dans les plus prestigieuses salles et festivals (Royal Festival Hall de Londres, Théâtre des Champs-Elysées, Suntory Hall de Tokyo…). Boris Berezovsky a repris le flambeau de l’œuvre de son amie Brigitte Engerer en devenant le directeur artistique du Festival Pianoscope de Beauvais.

Lucas Debargue

Pianiste

Né en 1990, Lucas Debargue commence le piano à onze ans au Conservatoire de Compiègne auprès de Mme Muenier. Il se passionne rapidement pour le répertoire virtuose mais ce n’est que dix ans plus tard, une fois titulaire du Baccalauréat scientifique et d’une licence de Lettres et Arts (Université Paris 7 Diderot), qu’il décide d’envisager l’étude du piano d’un point de vue professionnel.

Après un an d’étude avec Philippe Tamborini au Conservatoire de Beauvais, la rencontre en 2011 avec Rena Shereshevskaya au CRR de Rueil-Malmaison est déterminante: rapidement, voyant en lui un grand avenir de pianiste-interprète, elle l’accepte dans sa classe à l’Ecole Normale de Musique de Paris Alfred Cortot dans l’objectif de le préparer aux grands concours internationaux. Il est alors soutenu par l’Ecole Cortot, la fondation Zaleski ainsi que par l’Orchestre de l’Opéra de Massy (direction – Dominique Rouits) et l’Ensemble orchestral « Les voyage extraordinaire » (direction Joachim Jousse).

Parallèlement elle lui prépare pour le concours d’entrée au CNSM de Paris qu’il intègre à l’unanimité dans la classe de Jean-François Heisser, où il obtient sa Licence en 2015 tout en poursuivant ses études à l’Ecole Cortot.

Ce travail de préparation au sein de l’Ecole Normale Cortot aboutit d’abord par un 1er prix au 9e Concours International de Gaillard (France) en 2014, et, l’année suivante, le 4e Prix à la XVème édition du prestigieux Concours Tchaïkovski à Moscou où il devient également le seul candidat toutes disciplines confondues à recevoir le Prix Spécial de la Critique Musicale de Moscou.

Il est depuis invité à jouer en solo et avec les plus grands orchestres philharmoniques (sous la baguette de Valery Gergiev, Vladimir Fedoceev, Vladimir Jurowsky, Andrey Boreyko, Gidon Kremer, Leonid Grin…) dans les salles les plus prestigieuses à Moscou, Saint Petersbourg (où il a déjà débuté en solo au Théâtre Mariinski à l’initiative de Maestro Valery Gergiev), en Italie, Royaume-Uni, Canada, Chili, Etats-Unis et autres. Il est notamment invité à jouer le concert de clôture au prestigieux Festival « Les Soirées du Décembre » le 30 Décembre 2015 au musée Pouchkine à Moscou.

Passionné par la littérature, la peinture, le cinéma et le jazz, engagé dans une démarche résolument créatrice, Lucas tient beaucoup à faire découvrir des musiques rares (Medtner, Roslavetz, Maykapar…) et à développer des interprétations très personnelles d’un répertoire soigneusement choisi.

Travaillant toujours auprès de Mme Shereshevskaya à l’Ecole Cortot, il concourra l’année prochaine pour y obtenir son diplôme de Concertiste et le prix Cortot.

Hélène Mercier (piano)

Née à Montréal, Hélène Mercier commence ses études de piano dès l’âge de six ans et très tôt remporte les premiers prix en piano solo et piano-violon à plusieurs concours nationaux. Elle est lauréate du Concours de Musique de Chambre de Prague.

A quinze ans, elle entre à l’Académie de Vienne invitée par le professeur Dieter Weber. Puis elle étudie à la Juilliard School de New York avant de se rendre en France pour travailler auprès de Pierre Sancan du CNSM de Paris et avec Germaine Mounier à l’Ecole Normale de Musique. Elle travaille aussi avec Maria Curcio, Stanislav Neuhaus, et en musique de chambre, avec Gidon Kremer et Henryk Szeryng en sessions d’été.

Hélène Mercier participe à de nombreux festivals prestigieux. En musique de chambre, elle se produit avec les Virtuoses de Moscou, ainsi qu’avec les violonistes Ivry Gitlis, Renaud Capuçon, Laurent Korcia et le violoncelliste Gautier Capuçon. Ses activités de chambriste s’épanouissent aussi dans la formation à deux pianos, et elle s’associe avec différents pianistes : Louis Lortie, Brigitte Engerer, Boris Berezovsky…

Michael Guttman (violon)

A 10 ans, le violoniste belge Michael Guttman est admis au Conservatoire Royal de Bruxelles. Ses débuts sur la scène à 16 ans en duo avec Jean Pierre Rampal ont été un événement marquant, qui l’a amené à rencontrer Isaac Stern lors de masterclass à Jerusalem.
Très vite sa carrière prend un essor international. Il se produit au Lincoln Center à NewYork, au Concertgebouw d’Amsterdam, en Asie, spécialement au Japon, en Argentine où il rencontre Astor Piazzola. Très demandé comme chambriste, il est invité dans de très nombreux festivals par, notamment, Martha Argerich (Lugano), Yuri Bashmet (Elba), Natalya Gutman (Kreuth), Boris Berezovski (Moscou) ou Salvatore Accardo (Vincenza), et aussi en France.
Il développe par ailleurs une activité de chef d’orchestre et dirige le Brussels Chamber Orchestra.
Il est le directeur du festival « Pietrasanta in Concerto », en Toscane, qui s’est imposé comme un événement de haut niveau.