Rendez-vous en 2021

Pour la Carte blanche à Nicholas Angelich

Pour que nos rêves s’accordent à la réalité, nous avons choisi de reporter l’édition de 2020 de Pianoscope en 2021,
avec la Carte blanche au pianiste Nicholas Angelich, comme il était prévu.
En effet, ce que nous avions imaginé n’aurait pas pu se faire en raison de la pandémie
et de ses conséquences sur l’organisation des spectacles.

Nous vous donnons donc rendez-vous les 8, 9 et 10 octobre 2021 à la Maladrerie
ainsi qu’au Théâtre du Beauvaisis qui aura retrouvé sa place au centre de Beauvais.
En avant- première, nous pouvons vous annoncer que nous aurons la grande joie d’y accueillir pour la première fois
l’Orchestre Les Siècles dirigé par François-Xavier Roth, avec Nicholas Angelich en concerto, domaine où il excelle ! …

Un des superbes événements à noter dans vos agendas !

Les amis de Nicholas Angelich se mobilisent

Nicholas Angelich, souffrant, est contraint d’annuler sa venue à Pianoscope. Ses amis musiciens se mobilisent et proposent une programmation un peu remaniée mais en harmonie avec sa carte blanche. Une belle manière de lui souhaiter un prompt rétablissement.

Pour cette 15ème édition de Pianoscope, Nicholas avait désiré inviter ses amis, dont il devait partager trois concerts. En son absence Renaud Capuçon, Gérard Caussé et Edgar Moreau se sont joints pour interpréter les « Variations Goldberg » de Bach transcrites pour trio à cordes, « l’essence de la musique pure : chant, rythme et danse » selon Nicholas Angelich qui a gravé cette œuvre « d’une portée exceptionnelle. »  Il est remplacé pour le second concert par le jeune Alexandre Kantorow, 1er Prix du Concours Tchaïkovski, qui jouera aux côtés de Renaud Capucon, un programme quasiment inchangé, Brahms, Debussy et Schumann. C’est enfin de nouveau Kantorow qui lui succèdera pour donner l’onirique concerto « l’Egyptien » de Saint-Saëns avec l’Orchestre Les Siècles dirigé par François-Xavier Roth, un partenaire régulier d’Angelich.

Les autres concerts sont maintenus, et pour cette Carte blanche placée sous le signe de l’amitié, seront donc présents ses copains et merveilleux pianistes, le discret Jean-François Dichamp, le fervent Jean-Baptiste Fonlupt. Amoureux de jazz, Nicholas a invité le surdoué Baptiste Trotignon, complice de belles aventures musicales comme le sont la violoncelliste Anne Gastinel et le pianiste François-Frédéric Guy pour un duo mémorable.

« La musique exprime ce qui ne peut être dit et sur quoi il est impossible de rester silencieux, » ces mots de Victor Hugo seront dans les cœurs de chacun des artistes présents à Pianoscope et unis par la pensée avec Nicholas.

Concerts scolaires

Vendredi 8 octobre – Théâtre du Beauvaisis à 9h45 et 14h15
Violaine Debever, piano
De Liszt à Cage.
Les mystères du son révélés aux enfants par la pianiste et professeure Violaine Debever, elle-même formée par Nicholas Angelich au CNSM de Paris. Les enfants partiront à la découverte de cet univers fascinant, de Franz Liszt à John Cage !

Concert 1

20h30 – Théâtre du Beauvaisis, scène nationale
Renaud Capuçon, violon
Gérard Caussé, alto
Edgar Moreau, violoncelle

Johann Sebastian Bach Variations Goldberg, BWV 988 (transcription pour trio à cordes de Dmitry Sitkovetsky)

Concert 2

Samedi 9 octobre – Auditorium Rostropovitch à 12h30
Jean-François Dichamps, piano
Embrasement, flamboiement : rendez-vous avec Jean-François Dichamp, un pianiste français adopté par Barcelone et qui a adopté la musique espagnole. Avec lui, nous danserons sur les rythmes de Granados, Scarlatti et Padre Soler.

Concert 3

Samedi 9 octobre – Maladrerie Saint-Lazare à 18h30
Anne Gastinel, violoncelle, François-Frédéric Guy, piano
Solistes d’exception, la violoncelliste Anne Gastinel et le pianiste François-Frédéric Guy jouent ensemble depuis plus de vingt ans. L’ample sonorité du violoncelle d’Anne se marie à la puissance expressive du piano de François-Frédéric pour un duo qui magnifiera les sonates de Beethoven, Debussy, Chostakovitch.

Concert 4

Samedi 9 octobre – Maladrerie Saint-Lazare à 21h
Concert jazz
Baptiste Trotignon, piano
Figure majeure et référence de l’univers jazz, le pianiste Baptiste Trotignon aime franchir les frontières, du jazz au classique en passant par les mélodies populaires. Chacun de ses concerts est une aventure inspirée qui réserve des surprises !

Concert 5

Dimanche 10 Octobre
11h – Maladrerie Saint-Lazare

Renaud Capuçon, violon
Alexandre Kantorow, piano

Debussy : Sonate pour violon et piano
Schumann : Sonate pour violon et piano n°1 en la mineur, opus 105
Brahms : Sonate pour violon et piano n° 2 en la majeur, opus 100

Concert 6

Dimanche 10 octobre – Maladrerie Saint-Lazare à 16h
Jean-Baptiste Fonlupt, piano
Ne vous y trompez pas : ce solide pianiste, qui ne craint pas d’affronter les pièces les plus virtuoses, est un artiste à fleur de peau. De Schubert à Prokofiev en passant par Liszt et Ravel, il vous dévoilera sa Carte du Tendre.

Concert 7

18h30 – Théâtre du Beauvaisis, scène nationale

Les Siècles
François-Xavier Roth, direction
Alexandre Kantorow, piano

Camille Saint-Saëns, Phaéton
Camille Saint-Saëns, Concerto pour piano et orchestre n°5 en fa majeur, op. 103 ‘L’Égyptien’

Entracte

Camille Saint-Saëns, Symphonie n° 3 en ut mineur, op. 78