Partager le concert sur les réseaux sociaux

Concert 8

Dimanche 13 octobre, 18h30
Maladrerie Saint-Lazare

LE PIANO RAYONNANT

La « Duchesse Anne », tradition bretonne oblige pour cette amoureuse de ses origines, clôture en apothéose ces trois jours de festival.  Cœur gros comme ça, Anne a fait une grande place à la jeune génération et s’est octroyée un unique récital dédié à Beethoven qui conclura Pianoscope avec éclat. Elle donnera le meilleur au public de Beauvais. On peut compter sur elle.

BEETHOVEN Sonate pour piano no 30 en mi majeur, op. 109
BEETHOVEN Sonate pour piano no 31 en la bémol majeur, op. 110
BEETHOVEN Sonate pour piano no 32 en do mineur, op. 111

Anne Quéffelec, piano

Concert en partenariat avec le Théâtre Du Beauvaisis – scène nationale

Dimanche 13 octobre, 16h
Maladrerie Saint-Lazare

ÉTINCELLES

Une rencontre qui va faire des étincelles : le clarinettiste Raphaël Sévère et le pianiste Gaspard Dehaene vont servir les plus belles pièces écrites par Brahms et Schumann pour cet instrument magique qu’est la clarinette. Que du bonheur.

BRAHMS : sonate 1 op 120
SCHUMANN : Fantasiestücke op 73
BRAHMS : sonate 2 op 120

Raphaël Sévère, clarinette
Gaspard Dehaene, piano

Dimanche 13 octobre, 11h
Auditorium Rostropovitch

MARIAGE RARE

Navigateur entre deux rives, Charles Heisser offre un récital inédit qui alterne Bill Evans et Brahms, Messiaen et Thelonious Monk. Le jeune pianiste ne choisit pas entre ses deux amours, le jazz et le classique, il les marie. Et le couple se porte très bien.

MESSIAN Baiser de l’enfant-Jésus
COREA Children song
Bill EVANS
HEISSER solitude du silence noir (création)
Thelonious MONK
CRUMB Makrokosmos n°10 et 11
Wayne SHORTER
BRAHMS opus 116 n° 1,2,6,7

Charles Heisser, piano

Samedi 12 octobre, 21h
Maladrerie Saint-Lazare

TOUT FEU TOU FLAMME

Braise qui couve sous la cendre, Marie-Josèphe Jude cache une myriade de passions qui jaillissent dès qu’elle se met au piano, le tout avec la maîtrise d’une grande professionnelle. La sonate « Appassionata » de Beethoven est bien sûr au rendez-vous de ce récital tout feu tout flamme.

BACH-BRAHMS Chaconne pour la main gauche seule
CHOPIN                3 nocturnes (op 9 n° 1 & 3, opus 48)
BEETHOVEN      Sonate op 57 « appassionata »
GINASTERA       3 danses argentines

Marie-Josèphe Jude, piano

Samedi 12 octobre à 19h
Maladrerie Saint-Lazare

FASCINANT VOYAGE

Encore une première pour Pianoscope ! Un récital de chant avec le magnifique ténor Marc Mauillon et Anne Le Bozec au piano dans un programme tout Fauré à l’occasion du 100e anniversaire de sa mort en 2024. Les deux artistes nous emmèneront de sa première mélodie jusqu'à l'énigmatique Chanson opus 94, dans un fascinant voyage.

Marc Mauillon, ténor
Anne Le Bozec, piano

Samedi 12 octobre à 17h
Salle de la Basse-Oeuvre de la Cathédrale Saint-Pierre

PÉPITE À DÉCOUVRIR 

Bardé de prix, Gabriel Durliat compte parmi les musiciens les plus brillants et complets de sa génération. Il ne se content pas d’être déjà un pianiste accompli, il s’essaie aussi à la direction d’orchestre. Un nom à retenir !

MOZART - Sonate en ré majeur, K. 311
FAURE – Barcarolle n°2 en sol majeur
FAURE/DURLIAT - In Paradisum, extrait du Requiem opus 48
FAURE - Nocturne n°13 en si mineur
CHOPIN – Sonate n°3 opus 58

Gabriel Durliat, piano

Concert dans le cadre du mois de l’architecture et du patrimoine

Samedi 12 octobre à 15h
Salle de la Basse-Oeuvre de la Cathédrale Saint-Pierre

ACCORDEON SYMPHONICS

Un orchestre symphonique dans une petite boîte de 15kg ? Oui, cela existe, cela s’appelle un accordéon, ce « piano à bretelles » qui autorise toutes les audaces ! Et le tout jeune accordéoniste Julien Beautemps, virtuose éblouissant, n’en manque pas. Frissons assurés.

E.SCHULHOFF                     Symphonie no 2 (arr. Julien Beautemps), extraits
S. BACH                                  Passacaille et Fugue en do mineur, BWV 582
J.BEAUTEMPS                     Mechanics
M.MOUSSORGSKI              Tableaux d'une Exposition, extraits (arr. Julien Beautemps)

Julien Beautemps, accordéon

Concert dans le cadre du mois de l’architecture et du patrimoine

Vendredi 11 octobre à 20h30
Maladrerie Saint-Lazare

LIAISONS MAGNÉTIQUES
Une belle surprise pour le public de Pianoscope : le concert d’ouverture présente pour la première fois sur scène un quatuor à cordes, les Voce, accompagné par le pianiste prometteur Gaspard Dehaene : de Mozart à Ravel jusqu’à Dvorak, autant de pages d’exception qui ouvrent le champ des émotions.

MOZART Quatuor à cordes no 23 en fa majeur, K. 590
RAVEL     Quatuor à cordes en fa majeur
DVORAK Quintette pour piano no 2 en la majeurB. 155 (op. 81)

Quatuor Voce
Gaspard Dehaene, piano

Concert en partenariat avec le Théâtre Du Beauvaisis – scène nationale

Billetterie
Autres concerts
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram